Piercing oreille : Le top 10 des plus beaux endroits pour se faire percer

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Piercing_oreille_:_Le_top_10_des_plus_beaux_endroits_pour_se_faire_percer

 

Le piercing à l’oreille est une tendance qui remonte à plusieurs siècles. Apanage originellement féminin et réalisé sur le lobe d’oreille, il est de nos jours, aussi bien adapté aux hommes qu’aux femmes et peut se situer sur plusieurs endroits de notre oreille. Type de piercing le plus pratiqué de nos jours, il ne pose pas la problématique du piercing sur l’arcade sourcilière ( moins discret) ou les autres parties du visage, qui dénotent un besoin de se démarquer en société et qui sont moins bien acceptés dans le monde du travail. Voici ce qu’il faut connaître sur le piercing à l’oreille.

Pourquoi avoir un piercing à l’oreille ? 

Signification culturelle 

Au-delà de son rôle esthétique et ornemental, le piercing à l’oreille est intemporel et traditionnel chez certaines cultures. Habituellement réalisé sur le lobe de l’oreille, il peut signifier le passage à l’âge adulte. Autrefois, il indiquait même subtilement dans les sociétés modernes, une identité sexuelle, pratique actuellement délaissée. Plusieurs cultures percent les oreilles des bébés filles peu de temps après leur venue au monde. Le piercing d’oreille laisse également la place à l’écarteur d’oreille, un type de piercing large qui se fait sur le lobe. 

 

Les écarteurs d’oreille 

Ils sont originaires de différentes tribus d’Afrique, d’Asie et d’Océanie. Leur signification varie selon la tribu. Ils peuvent signifier le rang au sein de la hiérarchie sociale ou avoir une signification religieuse et spirituelle. Ils se rencontrent de plus en plus de nos jours. Avant de se faire pose un écarteur, il faut bien y réfléchir car à la différence du piercing classique, le trou ne se rebouchera pas. 

 

Pour un but esthétique 

Parer ses oreilles de bijoux et de boucles d’oreilles est une tendance qui ne se démode pas. L’endroit choisi dépend de chacun, mais afin de se démarquer, il est possible d’opter pour un endroit inhabituel comme le tragus. 

 

Est-il non professionnel d’avoir des piercings à l’oreille ? 

Évidemment, il est difficile de passer outre le fait qu’avoir beaucoup de piercings et de tatouages peut amener les gens à se faire une fausse impression. Auparavant, les piercings en quantité étaient un signe de rébellion et de révolte pour les adolescents, afin de s’affranchir de l’autorité parentale et de sortir de leur zone de confort.  Mais de nos jours, cela tient plus à une tendance qu’à un mode de vie chaotique. Le piercing est même considéré comme un art corporel. 

 

Que signifie un simple piercing à l’oreille gauche ? 

Au même titre que l’alliance qui se porte à l’annulaire gauche, se faire percer l’oreille gauche symbolise l’amour, surtout chez les hommes. Du moins, il a une valeur sentimentale.

 

Que puis-je utiliser pour marquer mon piercing d’oreille ? 

On peut utiliser un feutre pour marquer l’endroit à percer. Il faut cependant prendre les précautions nécessaires avant de faire un piercing: 

  • Désinfecter la zone avec un antiseptique et stériliser tous les outils utilisés
  • S’assurer que la personne n’est ni enceinte ni allaitante
  • S’assurer que la personne n’est pas allergique aux matériaux utilisés
  • S’assurer que la personne n’est pas sujette aux maladies auto-immunes, aux maladies de la peau ou encore aux troubles de la coagulation.

Quels sont les différents types de piercings à l’oreille ? 

  • Lobe : cette partie charnue de l’oreille est la partie la moins douloureuse à percer. C’est le type de perçage le plus commun. Le lobe peut accueillir plusieurs piercings en fonction de sa surface. Il cicatrice très rapidement.
  • Le lobe supérieur : il se situe au-dessus du lobe. Moins charnu, il peut quand même être percé.
  • Hélix : c’est la partie allant du haut du lobe jusqu’à la partie supérieure de l’oreille. Plus ou moins repliée chez chacun, elle contient du cartilage. Par conséquent, le piercing sera plus ou moins douloureux. Le temps de cicatrisation dure entre 3 à 6 mois.
  • L’Anti hélix est la partie de l’hélix qui se rapproche le plus du visage. Cette partie est assez exposée aux bactéries, donc le temps de cicatrisation est plus long.
  • Rook : c’est le repli de cartilage qui est voisin de l’anti-hélix. Ce type de piercing est réservé aux plus courageux car il est très douloureux. Sa cicatrisation peut prendre plus d’un an.
  • Daith :  ce piercing est réalisé dans la partie finale de l’hélix, jusqu’au-dessus du conduit auditif externe. L’aiguille utilisée est alors une aiguille courbe. D’autres disent que ce type de piercing est très efficace contre les migraines chroniques.
  • Le piercing Tragus : très tendance, le piercing à l’argus n’est pas douloureux en principe, vu le peu de terminaisons nerveuses dans cette partie de l’oreille.
  • Anti tragus : c’est la partie de l’hélix qui se trouve à l’opposé du tragus. Un anneau est très esthétique pour ce genre de piercing.
  • Flat : c’est la partie cartilagineuse plate en-dessous de l’hélix. Une puce d’oreille ou un bijou original est idéal.
  • Conch : il se situe face au conduit auditif, sur le cartilage.

Combien coûte un piercing à l’oreille ?

Il est préférable d’aller se faire percer chez un professionnel afin d’avoir une opération en toute salubrité et sécurisée et éviter les maladies infectieuses comme l’hépatite ou toute autre complication. En salon ou dans une bijouterie, les prix varient, mais en moyenne il faut compter : 

  • 25 € pour un seul lobe
  • 30 à 40 € pour deux
  • 30 à 50 € pour le piercing helix et l’anti-hélix
  • 35 à 60 € pour le tragus , le rook ou le daith.