Protéine C réactive élevée : 3 principaux traitements à suivre selon votre cas

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Protéine C

L’organisme manifeste réagit de diverses manières en réponse à une inflammation. Le foie par exemple libère de la Protéine C-réactive dans le sang pour lutter contre l’infection. Donc, un taux élevé de CRP révèle une inflammation aiguë, un problème cardio-vasculaire ou une infection à l’intérieur du corps. Que signifie un CRP élevé et quels sont les traitements adaptés ? Découvrez dans cet article les solutions indiquées dans ce cas.

Qu’est-ce que la protéine C réactive ?

La Protéine C-réactive ou C reactive Protein (CRP) est une forme de protéines sécrétées par le foie ou les tissus adipeux en réponse à une inflammation microbienne. Contenant essentiellement des acides aminés, il joue un rôle important dans la défense de l’organisme contre les agents pathogènes. À chaque réaction inflammatoire, cette composition apparaît après 6 heures et son taux s’élève constamment. La quantité libérée d’anticorps dans le sang atteint le summum après 48 heures et disparait entièrement avec l’infection.

Pour déceler une quelconque infection, le CRP constitue un marqueur biologique fiable et précoce. Il peut donc être le signe d’une inflammation chronique au niveau articulaire (arthrite), une bronchite ou encore un cancer.

Protéine C réactive

Qu’est-ce que cela signifie si votre protéine C réactive est élevée ?

De manière concrète, le CRP élevé témoigne l’activation du système immunitaire de l’organisme luttant contre des agents pathogènes externes. Son taux élevé dévoile également la phagocytose des globules blancs neutralisant les toxines et les corps étrangers faisant intrusion dans les cellules.

En principe, un test CRP réalisé sur une personne saine dévoile une faible quantité moins de 5 à 6 mg/L. Une concentration élevée suit donc une lésion tissulaire et son taux s’élèvera rapidement à toute vitesse. Les autres signes de ce changement sont la fièvre ou la douleur dans certaines zones du corps.

Même si la concentration maximale de Protéine C-réactive confirme l’état inflammatoire, elle ne permet pas de vérifier de quelle maladie il s’agit. Un examen complet sera donc indiqué par le médecin pour analyser les situations inflammatoires en cause.

À titre informatif, voici quelques indications en fonction du taux de CRP présent dans le sang :

  • Supérieur à 30 mg/L pour une infection virale comme la méningite ou la grippe ;
  • équivalent à 40 mg/L pour un lupus chronique, une leucémie ou la maladie de Crohn ;
  • Au-delà de 100 mg/L pour des traumatismes suite à une chirurgie ou une brûlure ;
  • Jusqu’à 200 mg/L suite à un infarctus, le carcinome ou le lymphome ;
  • Supérieur à 600 mg/L pour des cas de septicémies ou de méningites.

Qu’est-ce qu’un mauvais taux de CRP ?

Le dosage de la Protéine C-réactive est recommandé pour déceler les inflammations ou une infection bactérienne. En plus de déceler la maladie, ce test permet également de suivre l’état du patient et son évolution. Si le taux se réduit, cela signifie que la maladie est sur le point d’être maitrisée. Si au contraire le CRP augmente, il dévoile l’inefficacité d’un traitement en cours.

Le test se réalise à partir d’une prise de sang à jeun sur ordonnance du médecin. Les patients affichant donc un taux élevé ont un mauvais taux de CRP. Les experts affirment en effet que cette teneur élevé signifie que le sujet est atteint d’un syndrome métabolique.

c-reactive

Quel niveau de CRP est considéré comme élevé ?

Le test du niveau de CRP réalisé par la prise de sang se décline en deux catégories : une analyse des états inflammatoires généraux et une analyse ultrasensible appelée également hs-CRP. Cette seconde modalité permet de déceler les éventuels risques de maladie cardio-vasculaire.

Si le test CRP standard détecte un taux compris entre 10 à 1000 mg/L, la hs-CRP établie une concentration équivalente à 0,5 à 10 mg/L. La norme pour un adulte en parfaite santé est de 0,8 mg/L à 3 mg/L.

Entre autres, une production élevée de protéine peut survenir suite à une inflammation aiguë. Si la concentration CRP est entre 3 à 10 mg/L, le processus inflammatoire est considéré comme métabolique. Cette réaction est souvent déclenchée par un état de stress, le tabac ou d’autres toxines environnementales. Pour une concentration entre 100 à 600 mg/dL, le patient est atteint d’une inflammation bactérienne.

Que devez-vous faire si vous avez une protéine C réactive élevée ?

Outre le test, il convient de savoir les symptômes d’un CRP élevé pour prendre les mesures adéquates suite à une blessure ou d’autres incidents :

  • une sensation de fatigue et de douleur ;
  • une raideur et de la tension musculaire ;
  • de la fièvre et le mal de tête ;
  • de l’insomnie ;
  • des frissons ;
  • de la nausée ou des problèmes de digestion accompagnée d’un manque d’appétit.

La solution dans ce cas pour abaisser le taux de CRP sera de :

  • suivre un régime alimentaire sain ;
  • prendre une statine, un anti-cholestérol (hypocholestérolémiant), de l’aspirine ou un anti-inflammatoire ;
  • prendre de la vitamine C ou des probiotiques.